Publié le 28 novembre 2016 Par Yoomap

challenge open innovation Expanscience

 

Fin Octobre 2016 avait lieu le premier Innovathon d’Expanscience (le fabricant des célèbres produits Mustela et expert de l’arthrose). Mathilde de Montgolfier, Responsable Open Innovation de ce laboratoire présent dans près de 100 pays, témoigne.

Demo open innovation

Un mot sur l’open innovation chez Expanscience ?

Nous l’avons initiée récemment, fin 2015, pour répondre le plus efficacement aux fortes évolutions de notre secteur d’activité : baisse des remboursements, changements dans les réseaux de distribution (concentration des pharmacies, ouverture du marché…), et surtout l’importance croissante de l’accompagnement du patient, en forte demande d’information, de prévention… Concrètement, notre stratégie d’Open Innovation repose sur trois piliers : s’ouvrir à de nouveaux terrains de jeux, accélérer les cycles de l’innovation et acculturer l’entreprise.  C’est pour répondre à ces deux derniers enjeux que nous avons choisi d’organiser un Innovathon.

Quels en étaient les objectifs précis ?

L’objectif final était simplissime : trouver et lancer des nouvelles idées de produits et/ou services en lien avec nos expertises et nos marchés. Il ne s’agissait donc pas de révolutionner nos process de production, de trouver une nouvelle molécule, ou d’imaginer la déclinaison d’un de nos produits. L’Innovathon devait nous permettre d’identifier non seulement LA bonne idée de nouveau business, mais aussi la bonne équipe pour passer de l’idée au projet concret et même l’emmener jusqu’au bout, c’est à dire jusqu’au marché.

Comment avez-vous sélectionné les idées ?

En amont, nos collaborateurs ont eu 3 mois pour déposer des idées, en discuter, et voter, via la plateforme SMI ou Système de Management des Idées de Yoomap. De cette démarche d’idéation participative ont émergé plus de 130 idées, notamment à l’issue de la trentaine de sessions de créativité que nous avons organisées sur nos sites. Puis un collège d’experts internes en ont choisi 13, auxquelles nous avons ajouté les 3 plus « likées ». Ce sont donc 16 idées que notre jury, composé d’experts externes et de notre Comité de Direction, a analysées pour en sélectionner 5… qui ont donc fait l’objet de notre Innovathon.

Comment se sont déroulé ces 3 jours ?Innovathon Expanscience

Il s’agissait d’un challenge entre les 5 équipes (6 personnes par équipe ; composées notamment des 5 porteurs, et des 5 collaborateurs ayant le plus participé à la phase d’idéation sur la plate-forme) avec pour les lauréats la possibilité d’intégrer la première session de notre accélérateur pour 6 mois. Durant 3 jours donc, ils ont prototypé leur produit/service, ont été challengés par des utilisateurs finaux et des médecins, ont imaginé des modèles économiques, travaillé leur pitch, etc.

Quel retour d’expérience pouvez-vous partager ?

D’abord que l’effort a été beaucoup plus intense que nous ne l’avions imaginé ! Mais aussi beaucoup plus gratifiant. Les participants ont été étonnés de découvrir en eux-mêmes, et dans cette forme de travail collaboratif, des ressources insoupçonnées et une efficacité redoutable. De plus, grâce à la forte implication de notre PDG (qui avait notamment appuyé la démarche via une vidéo interne) et de son Comité de Direction, nous avons obtenu l’adhésion des managers, même au moment de leur « voler » leurs collaborateurs pour 3 jours… et même pour 6 mois pour les vainqueurs ! Au final, nous espérons pouvoir transformer l’essai en un rendez-vous annuel. Un nouveau défi business par an : voilà un bel objectif, non ?

Expanscience en bref :

  • Date de création : 1950
  • CA 2015 : 272,3 M€ dont 51,3% à l’international
  • 85 pays distributeurs
  • 14 filiales
  • 977 collaborateurs
  • 66 millions de produits fabriqués en 2015
  • Activités : Dermo-Cosmétique, Dermatologie, Rhumatologie, Actifs cosmétiques
  • Marques leaders : Piasclédine 300 et Mustela.
  • Politique de RSE, engagée depuis dix ans, reconnue comme exemplaire par l’Afaq 26000 en 2013